Archives par étiquette : implantologie

Les guides radiologiques en implantologie

Cette page a pour objectif d’obtimiser la réalisation des guides radiologiques à visée pré-implantaire.

Prise d’empreintes

! Pour que ce guide soit valable, il faut le réaliser après étude prothétique et éventuellement wax-up.

Les empreintes des 2 arcades et une cire d’occlusion sont donc indispensables pour que le prothésiste puisse monter les dents correctement.

Réalisation du guide Continuer la lecture

Les guides 2ingis

PasRisqueLes guides 2ingis® offrent de multiples avantages identiques aux guides conçu en 3D sur un logiciel de planification de pose d’implants dentaires. Ils permettent ainsi une chirurgie rapide, précise, sans lambeaux.

Leur particularité est de guider la chirurgie non pas par la partie travaillante, mais par les guides latéraux ;

logo2ingis

Guidage par les tiges latérales, et non par la partie travaillante centrale

 

Stérilite2 Sterilite
guide 2ingis en titane, réalisé sur mesure, à partir du scanner du patient, conçu à l’aide d’un logiciel spécifique pour positionner précisément les implants.                   guide classique en résine                                                                                                                                                         

     

Les avantages de ces guides peuvent se résumer en 6 points :

  1. Leur conception en titane permet une stérilisation à chaud pour une utilisation au bloc opératoire.
  2. Le guide 2INGIS® offre une parfaite visibilité durant toute la chirurgie alors qu’un guide en résine offre une moins bonne visibilité et un moindre contrôle sur le bon positionnement en bouche.
  3. L’accès est facile pendant toute la chirurgie, et permet notamment d’ajouter un substitut osseux.
  4. L’irrigation du site de forage osseux est possible durant toute la chirurgie.
  5. Il n’y a pas de dépôts de débris métalliques, ou de résine lors des forages successifs car le forêt ne touche pas le guide.
  6. Le système de guidage permet de placer sur la pièce à main un forêt d’expansion osseuse, ou tout autre instrument, jusqu’à la pose de l’implant, même conique.
ExpansionEtPose2 ExpansionEtPose
Le guide peut être utilisé pendant tout le forage avec des forêts de diamètres croissants, y compris la pose de l’implant, avec une bonne visibilité, et une irrigation constante. Avec un guide classique, il faut utiliser des cylindres métalliques de diamètres croissants, avec une irrigation et une vision du site opératoire plus difficile. Il n’est pas possible de guider la pose de l’implant.

***

En résumé, il peut être laissé en place pendant toute la chirurgie, avec une vision et une irrigation pendant toute la chirurgie, sans dépôts de débris métalliques ou de résine.

 ***

Leur conception est simple et se résume en 7 étapes :

1 – Prise d’empreinte avec le porte empreinte contenant un légo. GuideRx
2 – Acquisition d’un scanner avec le porte empreinte sur les dents restantes (ou la prothèse).
2IngisLego1

Empreinte en bas


Empreintes avec Légo

Empreinte en HT et en BS

3 – Étude du dossier en ligne (possibilité de travailler à plusieurs praticiens sur le même cas en même temps, ou à des moments différents).  2IngisAcqu
4 – Scan du guide, des empreintes et du Wax-up (scanner optique), puis intégration dans le scanner du patient. Etude
5 – Planification de la pose des implants en intégrant les impératifs anatomiques osseux, ET les impératifs prothétiques du montage. swissmeda
6 – Fabrication du guide. Realisation
7 – Chirurgie Irrigation2

exemple de cas :

[slideshow id=4 float=center]

Pour plus d’informations:

Feuille de route résumant les différentes étapes
(cliquer sur l’image pour télécharger le pdf)
2INGISfeuille2route

Différentes étapes pour la conception de ces guides

Description de ces guides
(cliquez sur l’image pour télécharger le pdf)
2INGISdescription

Description de l’ensemble du processus

   
2IngisProtocoleRadio

Cliquez sur l’image pour télécharger le PDF résumant les consignes pour l’acquisition du scanner

 

 

 

2INGIS_logo

Techniques d’empreintes (Kontact Biotech)

Comme pour la plupart des implants dentaires, il existe plusieurs techniques d’empreintes.
La technique pop-up (à ciel fermé), ou la technique pick-up (à ciel ouvert).

popup

Technique Pop-up:

C’est une technique simple et rapide qui peut être réalisée avec un porte empreinte du commerce. Elle rendra notamment service lorsqu’il y a un problème de hauteur.

Matériel nécessaire:

– Transfert Pop-Up
– Vis pour transfert Pop-up
– Plastic Cap
– Analogue d’implant (facultatif)

kempreintes

Différentes étapes:

– positionner le transfert et la vis,
– silicone light autour du transfert ET au niveau du collet des dents,
– silicone lourd dans l’empreinte et light pour faire la jonction (préférer un light de couleur clair),
– il est préférable que le praticien remettre le Transfert+Analogue dans l’empreinte plutot que le prothésiste, à condition de ne plus y retoucher au laboratoire de prothèse,
– faire une fausse gencive,
– couler le modèle en plâtre.

pickup

Technique Pick-up:

Matériel nécessaire:

– Transfert Pick-Up,
– Vis de transfert Pick-Up,
– Porte empreinte avec des trous larges, ou à ciel ouvert,

kempreintes

 

Différentes étapes:

– Positionner Le Transfert Pick-Up,
– Visser le Transfert,
– Protéger la tête de vis,
– Vérifier les axes avec le porte empreinte vide,
– silicone light autour du transfert ET au niveau du collet des dents,
– silicone lourd dans l’empreinte et light pour faire la jonction,
– Dévisser la vis dans le Transfert,
– retirer l’empreinte.

Duplicata d’implant

transfert

Télécharger le catalogue de prothèses :

pdf_file

Pour plus d’informations, www.implants.fr.

[nggallery id=2]

l’Implant Kontact (Biotech)

kontactCoupeL’implant Kontact est un implant à connectique cône morse qui regroupe toutes les dernières innovations de la société Biotech qui vient de fêter ses 25 ans d’existence. C’est un implant simple, innovant, et performant. Les possibilités prothétiques sont multiples.

kontact2

Pour plus d’informations, www.implants.fr.

L’autogreffe prélevée sur le crâne.

Cette fiche d’information a été conçue pour tenter de répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser si vous envisagez d’avoir recours à une greffe osseuse pré-implantaire d’origine crânienne. Le but de ce document est de vous apporter tous les éléments d’information nécessaires et indispensables pour vous permettre de prendre votre décision en parfaite connaissance de cause. Aussi vous est-il conseillé de le lire avec la plus grande attention.

L’allogreffe est une greffe osseuse prélevée sur vous, au cours de l’intervention. C’est sans doute dans cette situation que l’os greffé est de meilleure qualité.

Indications :

  1. Le prélèvement d’os crânien permet de réaliser toutes les reconstructions osseuses étendues qu’il s’agisse d’épaissir des crêtes (apposition osseuse) et/ou de combler des cavités sinusiennes.

  2. .  Dans certains cas, le crâne est le meilleur site de prélèvement osseux. En effet :
    – il laisse une cicatrice masquée par les cheveux,
    – il permet d’apporter une quantité d’os importante,
    sa ressemblance et son origine embryologique identique à celui de la mâchoire fait qu’il se résorbe moins (dure plus longtemps),
    – la technique est parfaitement maîtrisée,
    – les suites opératoires sont plus simple que les autres prélèvements osseux à proximité d’une articulation (mâchoire, anche, genou…).

Principe :

L’os du crâne est composé de trois couches :
– la corticale interne (au contact de la méninge)
– l’os médullaire
– la corticale externe (sous la peau appelée cuir chevelu)
En général, on peut prélever la corticale externe et l’os médullaire. Il peut arriver de prélever la corticale interne.

Il n’est pas nécessaire de reconstruire l’os car il a tendance à se reformer tout seul. Cependant, par mesure de précaution, dans certains cas, on peut être amenés à appliquer un ciment orthopédique, ou autre matériau de reconstruction osseuse.

Incidents / complications :

  1. Pendant l’intervention :
    – Le risque hémorragique est très faible même si le cuir chevelu a tendance à saigner. Il n’y a jamais besoin de recourir à une transfusion de produits sanguins.
    – Le prélèvement peut parfois emporter un petit fragment de la corticale interne en exposant les enveloppes du cerveau. Des fragments osseux prélevés en périphérie permettront de recouvrir cette zone sans problème.
    – D’exceptionnelles complications neurologiques, le plus souvent réversibles, ont été rapportées dans la littérature. Elles peuvent  être liées soit à une technique opératoire inappropriée, soit à la consultation d’un hématome compressif entre le cerveau et le crâne. Dans ce cas, un scanner et une ré-intervention urgente seront nécessaires. Les complications décrites ont toujours été réversibles.
    – D’exceptionnelles complications irréversibles ont été rapportées dans la littérature, mais leur lien avec l’intervention n’a pas été clairement démontré.

  2. Après l’intervention
    – Un hématome sous le cuir chevelu peut se constituer les jours qui suivent. S’il est important, il sera évacué par ponctions aspiratives.
    – Une infection de la cicatrice est toujours possible et se traduit par une tuméfaction rouge et douloureuse ou un écoulement.
    – La zone cicatricielle peut apparaître clairsemée, car il est fréquent de perdre des cheveux le long de la cicatrice. La repousse des cheveux se fera progressivement sans séquelle esthétique le plus souvent.
    – Parfois, l’os prélevé ne se reconstitue pas, il restera une légère dépression perçue à la palpation.
    – Les consultations de contrôle sont habituellement prévues au 7ème et 14ème jour.
    – En cas d’apparition d’un de ces incidents, n’hésitez pas à téléphoner et consulter pour obtenir le traitement le plus adapté.

En résumé :

Examens pré-opératoires : deux téléradiographies de face et de profil permettent d’apprécier l’épaisseur du crâne. Elles vous seront prescrites et à réaliser en pré-opératoire ou des coupes de scanners supplémentaires réalisées en même temps que le denta-scanner.

Anesthésie : l’intervention est réalisée sous anesthésie générale. Une consultation d’anesthésie est obligatoire.

Hospitalisation : elle sera faite la veille au soir de l’intervention ou le matin même dans certains cas. La durée de l’hospitalisation habituelle est de 24 à 48 heures. Avant l’intervention, une (à deux) douche(s) avec shampoing antiseptique est indispensable.

Suites post-opératoires : la tête est entourée d’un pansement légèrement compressif avec un drain aspiratif destiné à éviter la constitution d’hématomes sous le cuir chevelu. Ils seront retirés le lendemain ou le surlendemain. Le prélèvement est en général peu douloureux. Des antalgiques sont systématiquement prescrits en post-opératoire. Les shampoings démêlants sont possibles à partir du troisième jour sans frotter la cicatrice. Les fils de suture ou les agrafes sont enlevés entre le 10ème et le 14ème jour.

Les greffes osseuses pré-implantaire

Une greffe osseuse pré-implantaire est une augmentation du volume osseux pour pouvoir mettre un implant dentaire.

Cette fiche d’information a été conçue pour tenter de répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser si vous envisagez d’avoir recours à une greffe osseuse pré-implantaire. Le but de ce document est de vous apporter tous les éléments d’information nécessaires pour vous permettre de prendre votre décision en parfaite connaissance de cause. Continuer la lecture

Qu’est ce que la Chirurgie Maxillo-Faciale, la Stomatologie, la chirurgie esthétique, l’implantologie

La Chirurgie Maxillo-Faciale est une spécialité médicale chirurgicale. Le chirurgien maxillo-facial est médecin et chirurgien, diplômé de chirurgie générale, et spécialisé en tout ce qui se rapporte à la sphère cranio-maxillo-faciale, y compris la chirurgie esthétique du visage.

  • Cancérologie cervico-faciale et de la cavité buccale
  • Chirurgie des glandes salivaires et de la glande thyroïde
  • Chirurgie cervicale
  • Chirurgie orthognathique (chirurgie de la déformation des mâchoires et des dysmorphoses du visage)
  • Traumatismes faciaux et leurs séquelles

 

La chirurgie esthétique du visage

  • Tumeurs cutanées de la face
  • Chirurgie réparatrice et reconstructrice des séquelles
  • Chirurgie orbito-palpébrale
  • Otoplastie
  • Chirurgie du rajeunissement facial (liftings, lipofillings, blépharoplasties)
  • Profiloplastie (rhinoplastie et génioplastie)

La Stomatologie est une spécialité médicale chirurgicale. Le Stomatologiste est donc médecin et chirurgien, spécialisé en ce qui se rapporte à la sphère oro-faciale. La maitrise de l’art dentaire complétée par les connaissances médicales apportent aux stomatologistes une compétence unique.

  • Maladies bénignes et malignes de la cavité buccale
  • Chirurgie buccale, extractions dentaires (dents de sagesse)
  • Chirurgie pré-implantaire (greffe osseuse)
  • Kystes maxillo-mandibulaires

La chirurgie implantaire et pré implantaire

Les greffes osseuses pré-implantaires.
La pose d’implant dentaire consiste à remplacer une racine dentaire manquante pour cela, il faut parfois augmenter la quantité d’os restante. les techniques d’augmentation sont regroupé sous le terme de greffe osseuse pré-implantaire. En effet, aujourd’hui, plusieurs techniques, permettent d’amener l’os manquant.

 

Un chirurgien. Autrefois, les barbiers assuraient l’art de la chirurgie. Puis, pour avoir le titre de chirurgien, il fallait passer un diplôme de chirurgie générale, c’est à dire deux années de chirurgie orthopédique, viscérale, vasculaire. Actuellement, les chirurgiens sont en voie de disparition…