Archives de catégorie : colloques

Ostéotomie Sagittale Haute (ou Courte)

L’ostéotomie sagittale de la mandibule est une intervention courante dans la chirurgie des dysmorphoses dentofaciales, y compris pour les dysmorphoses de faible importance.

tournevis de Fritzemeier permettant de synthéser les fragments osseux par une mini-incision

tournevis de Fritzemeier permettant de synthéser les fragments osseux par une mini-incision

La technique décrite dans cet article est une technique ancienne, décrite par Perthes Schloessmann en 1932. Il s’agit de l’ostéotomie mandibulaire Haute, ou courte, ou sus-spigienne. La plus grande difficulté est technique, puisque l’ostéosynthèse est très haute. Le tournevis contre-angle de Fritzemeier permet de limiter la difficulté, et redonne un intérêt à ce type d’ostéotomie.

 

 

Il existe donc trois techniques d’ostéotomies mandibulaires:

Continuer la lecture

Les ostéotomies des machoires

La chirurgie orthognathique peut concerner la mâchoire du haut (maxillaire), ou celle du bas (mandibule), ou le menton. Parfois, il est nécessaire de faire les trois en même temps. Les dents de sagesse peuvent parfois être retirées dans le même temps opératoire que l’ostéotomie. Continuer la lecture

La disjonction maxillaire ou mandibulaire

Parfois la mâchoire est trop étroite. Cela entraîne un mauvais contact entre les dents des mâchoires supérieures et inférieures.

trans_GNE_modQuand la croissance est terminée, il est nécessaire d’associer un traitement à l’aide d’un disjoncteur avec un acte chirurgical.trans_ormco_rpe1 La chirurgie consiste à créer une fente dans l’os, puis l’appareil écartera tous les jours la fente afin qu’elle soit comblée par de l’os. Au niveau du maxillaire, l’appareil se situe au niveau du palais. Au niveau de la mandibule, en arrière des dents du bas. Continuer la lecture

Les plaques d’ancrage

Les plaques d’ancrage osseux sont conçues pour aider le traitement orthodontique dans les cas difficiles.

Cette fiche d’information a été conçue pour tenter de répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser. Le but de ce document est de vous apporter tous les éléments d’information nécessaires et indispensables pour vous permettre de prendre votre décision en parfaite connaissance de cause. Aussi vous est-il conseillé de le lire avec la plus grande attention.

Définition, objectifs et principes

  1. Lors d’un traitement orthodontique, le praticien colle sur les dents des braquettes (ou «bagues»). En liant les braquettes, l’objectif est d’avoir une action et de déplacer les dents. Toute la difficulté est de ne pas induire de mouvement sur les dents sur lesquelles on s’appuie (mouvements parasites).

  2. La plaque d’ancrage est un dispositif fixé à l’os au dessus des dents. Le praticien va s’appuyer sur ce dispositif pour déplacer les dents, et éviter les mouvements parasites.

  3. S’il fallait faire une comparaison, il faudrait comparer ce qui se passe lorsque l’on déplace un bateau qui est accroché à d’autres bateaux. En tirant sur l’un, on risque de déplacer les autres bateaux. La plaque d’ancrage serait alors un «pilonne» supplémentaire fixé au fond de l’eau, limitant les mouvements parasites.

Quelques exemples :

ancrage2b

ancrage4b

ancrage1b

En pratique,

La pose des plaques peut se faire au cours d’une anesthésie locale. Parfois, elle est réalisée sous anesthésie générale si d’autres gestes doivent être réalisées en même temps (ablation des dents de sagesse par exemple).

Les plaques sont laissées en place pendant tout le traitement orthodontique, puis sont retirées sous anesthésie locale. Elles sont en titane (métal très solide utilisé pour la plupart des prothèses médicales).

Prise en charge par l’assurance maladie :

Malheureusement, l’Assurance Maladie ne rembourse pas cette technique qui est nouvelle, considérant qu’il s’agit d’une technique de confort.

Dans certains cas, elle peut cependant diminuer la durée du traitement orthodontique.

Généralités sur la chirurgie orthognathique?

La chirurgie orthognathique (« ortho » droit « gnathique » mâchoire) veut dire chirurgie visant à corriger un décalage des mâchoires.

Quelques explications :

oprofilorthofUn visage s’équilibre selon des règles qui ont souvent évoluées, mais peuvent se résumer selon ce schéma. On peut ainsi estimer la position du menton, de la mâchoire du haut (maxillaire), et de la mâchoire du bas (mandibule).

Mais la position des dents et des mâchoires influent sur la position des lèvres et du menton. Continuer la lecture